Prêts pour un voyage dans le temps ?

Cet article présente des scénarios d’avenir entremêlés que vous devriez prendre au sérieux. Les entreprises à succès se concentrent aussi bien sur leurs opérations actuelles que sur les futures perspectives commerciales : comment se maintenir sur le marché, et que cela signifie-t-il dans la pratique ? Votre organisation est-elle prête pour les scénarios suivants ? Si ce n’est pas le cas, comment y remédier ?

1. Les données et l’automatisation dirigent la production à la demande

À l’avenir, les travaux de routine des humains seront remplacés de plus en plus souvent par des solutions automatisées et le travail humain se concentrera sur la production de la valeur suprême et les tâches les plus complexes où le cerveau humain est nécessaire.

La production à la demande requiert un nouveau type de saisie de données : les analyses et les prédictions en matière de consommation dirigent automatiquement la production. Maintenir de grands entrepôts n’en vaut plus la peine. La production à la demande se base sur des réactions rapides et un environnement opérationnel de plus en plus en réseau. Le client final paye pour de la valeur ou de la performance, et ne possède plus nécessairement les systèmes et équipements, ce rôle incombe à un autre fournisseur de service dans le même réseau. 

2. L’environnement d’activités commerciales forme un réseau et le monde s’accélère 

Les réseaux formés par les différents opérateurs créent un nouveau genre de valeur, par exemple, un fournisseur de produits laitiers peut confier le nettoyage de ses locaux à un service d’hygiène où un opérateur livre les produits nettoyants, un autre fournit les équipements de nettoyage et un troisième collecte et analyse des données en temps réel à l’aide de capteurs. Le client paye un prix fixe pour le nettoyage, par exemple un euro par litre de lait produit, et non pas pour les produits ou services de nettoyage.

Le rôle des entreprises en tant que productrices de valeur change et de nouveaux rôles d’intégrateurs de services voient le jour : les services sont regroupés et proposés au client sous une nouvelle forme. Le consommateur peut, par exemple, commander un produit individuel directement chez lui, comme des œufs frais tout droit de la ferme pour le petit-déjeuner.

La rapidité des livraisons ne se mesure plus en jours, mais en minutes ou en heures. Cela requiert des stocks temporaires et une logistique nouvelle.

3. Les activités sont régies par les valeurs et les choix environnementaux

Les pratiques écologiques et l’empreinte carbone de la production ont un impact significatif sur le choix des produits. Le client final veut savoir exactement d’où vient le produit et comment il a été produit. Cela affecte également le type de produits que l’on souhaite consommer. La responsabilité est un critère indéniable aussi bien au niveau de l’organisation que de la production. Cela exige une toute nouvelle manière de penser au niveau du développement produit et de nouvelles pratiques.

L’origine et les matériaux des divers composants des produits doivent être traçables, et il est également important de connaître la durée de vie utile de chaque pièce ou matériau.

L’économie circulaire a pour objectif de maximiser la circulation de la valeur liée aux produits et matériaux. Cela se traduit par le recyclage des matériaux et leur réutilisation, mais également par l’optimisation de la production et de la demande, afin d’éviter le gaspillage.

4. Le consommateur a le pouvoir – et il veut des services de plus en plus personnalisés 

L’une des choses les plus importantes à comprendre est le pouvoir des consommateurs. Les organisations sont de moins en moins à l’origine des décisions et les clients finaux et les divers opérateurs de la chaîne de valeur sont de plus en plus écoutés et présents. Le B2B n’est plus isolé des autres formes d’activités commerciales, les rôles traditionnels disparaissent.

Le consommateur souhaite obtenir un service de plus en plus sur mesure afin de faciliter son quotidien. La biologie participative se développe, le frigo propose des recettes avec ses ingrédients et conseille quelles vitamines ajouter à votre régime sur la base des données nutritionnelles du mois passé – voire même quels ingrédients acheter.

Votre entreprise est-elle prête à faire face à un avenir où le consommateur prend également le contrôle du secteur B2B ?

Vincit et Bonsky ont uni leurs forces afin d’aider les entreprises industrielles à affronter l’avenir avec confiance et sérénité grâce à leurs approches innovantes. Vincit se concentre sur la transformation et la numérisation des opérations commerciales, notamment la gestion de changements grâce à des choix stratégiques, de nouveaux modèles d’opérations commerciales et un leadership éclairé. Bonsky Digital se charge de développer des activités et une architecture numériques avec des méthodes de design agiles qui impliquent les clients.

Des questions ?

Christopher Blackwell, Vincit Plc, tél. +41 78 748 7777, christopher.blackwell@vincit.com

Auteurs :

Minna Haapsaari, Head of Service Design and Innovation, Partenaire, Bonsky Digital Oy
« Au bout du compte, la technologie ce ne sont pas des techniques, mais des solutions aux besoins des utilisateurs et des clients. La création d’une nouvelle valeur par des moyens numériques. »